Blog navigation

Dernières publications

Les bourgeons anti-stress

450 Vues
Rédigé par
L'Aromathèque Novembre 2019

Pourquoi les bourgeons ?

L’utilisation des bourgeons de plantes s'appelle la gemmothérapie (parfois aussi nommée phytoembryothérapie). Elle consiste à utiliser des remèdes fabriqués à partir des tissus embryonnaires végétaux, c'est à dire les bourgeons, les jeunes pousses ou les radicelles selon les plantes.

En botanique, le bourgeon est une « excroissance végétale » apparaissant sur certaines parties des végétaux. Il donnera naissance aux branches, aux fleurs, aux feuilles et aux fruits. Le bourgeon contient donc l'intégralité des informations de la plante : ses informations génétiques et ses différents tissus et principes actifs.
Le bourgeon comporte des minéraux, des oligoéléments, des vitamines, des flavonoïdes, des acides aminés, ou encore des facteurs de croissance tels que des phytohormones et des enzymes. On observe donc dans le bourgeon une grande diversité de molécules mais celles-ci sont présentent à de faibles concentrations.

Le tissu du bourgeon, nommé le méristème, est formé de cellules totipotentes c'est à dire capable de se différencier selon les besoins de la plante. Ces cellules peuvent être comparées aux cellules souches : de l'indifférencié capable d'engendrer du différencié.
Il est ainsi facile de comprendre l'intérêt majeur de soutenir son organisme à l'aide de bourgeons.

Pour en savoir plus consultez le guide gemmothérapie.

Le stress L'environnement joue un rôle clé dans le déclenchement du stress. Le stress peut être provoqué par un événement extérieur, relationnel ou non (écrans, bruits, pollutions électromagnétiques). Il peut être aussi induit par un état intérieur dont l'origine est souvent multiple et qui peut se manifester de diverses façons : colères, anxiété, nervosité...
Si le stress ponctuel et de courte durée peut s'avérer bénéfique, notamment pour entretenir la réactivité, le stress chronique aboutit au dérèglement de nombreuses fonctions physiologiques de façon pernicieuse.
Il est parfois difficile d'éliminer les éléments extérieurs. Mais il est possible de se prémunir du stress en stimulant certaines de nos facultés et en rééquilibrant certains de nos systèmes grâce à la gemmothérapie. Les bourgeons en situation de stress chronique Utiliser la gemmothérapie en situation de stress chronique est intéressant par plusieurs aspects.
• Certains principes actifs : enzymes, oligoéléments, acides aminés ou flavonoïdes, présents dans les macérâts mères de bourgeons présentent une action directe sur le fonctionnement et la régulation du système nerveux.
• Les bourgeons sont de très bons régulateurs généraux et permettent de rééquilibrer les différentes fonctions qui peuvent être déstabilisées par un état de stress prolongé.
• Enfin, certains bourgeons, présentés ci-après, possèdent des actions remarquables sur les glandes surrénales. Les glandes surrénales, glandes endocrines situées au-dessus de chaque rein, sont en charge de fabriquer les hormones permettant à l'organisme de faire face aux situations de stress. Un stress continuel et excessif peut conduire à l'épuisement des surrénales. Lorsque les glandes surrénales sont affaiblies ou épuisées, leur capacité à gérer le stress est souvent compromise, entraînant la dérégulation de nombreuses fonctions organiques.

Quels sont les bourgeons anti-stress ?
Figuier (Ficus carica)
Le bourgeon de figuier est un régulateur nerveux global et un remède extraordinaire au niveau psychosomatique ; il contribue à la régulation de bon nombre de problèmes résultant d'une dystonie neurovégétative :
• C'est un anxiolytique de 1er ordre, utile pour neutraliser les effets de la nervosité et du stress,
• Son action anti-angoisse et sédative nerveux est remarquable. Il est recommandé dans les problèmes de fatigue nerveuse, d'angoisse et d'insomnie,
• Au niveau du psychisme, il agit dans les dépressions et les affections psychosomatiques en général. Il traite également les névroses et les obsessions diverses.

Le bourgeon de figuier est aussi reconnu pour son action calmante sur les troubles digestifs nerveux (gastriques et intestinaux). Il stimule la régénération des muqueuses digestives et calme les inflammations. Au niveau de l’estomac il va plus loin en stimulant toute la fonction gastrique y compris les productions de sucs digestifs.

Dès qu’un dysfonctionnement nerveux se traduit systématiquement par un dérèglement de la sphère digestive, le figuier arrive en tête de liste des macérât à utiliser.

Précautions d’utilisation : allergies au latex

Le figuier aide à « digérer » les événements et les épreuves de la vie

Tilleul (Tilia tomentosa)
Plus spécifique de l’hyper nervosité, le tilleul agit en calmant les angoisses. C'est un sédatif et hypnotique doux.

C’est contre les troubles du sommeil qu’il est le plus souvent indiqué. Lors d'insomnies et/ou de perturbation du sommeil : il favorise l'endormissement, améliore la qualité du sommeil et augmente la durée du sommeil.
Il est également recommandé dans les peurs et les névroses. Il diminue la tension psychique, l'agitation et le stress.

Son action antispasmodique est aussi réputée dans la spasmophilie, les tics faciaux, les bégaiements et les troubles digestifs d'origine nerveuse.

Anxiolytique général, il agit au niveau du cœur en intervenant comme antispasmodique dans les tachycardies, les palpitations, les extrasystoles, l'hypertension artérielle et l'éréthisme cardiaque.

Le tilleul est beaucoup employé quand le besoin d’apaiser le système nerveux se fait sentir chez les enfants pour sa grande douceur.

Aubépine (Crataegus oxyacantha)
L'aubépine est la plante du cœur par excellence, son bourgeon est principalement connu pour son action sur le cœur. Il est un grand remède des arythmies fonctionnelles (extrasystoles, tachycardies angoissantes, palpitations...) et il régule la tension artérielle.

Comme les deux précédents c’est un excellent sédatif du système nerveux central. A ce titre, il agit comme anxiolytique en régulant le système neuro-végétatif : il calme le système nerveux orthosympathique et équilibre le système nerveux parasympathique.
De ce fait, il est recommandé dans les traitements de la dépression, contre la spasmophilie, dans les troubles du sommeil, dans les angoisses et l'anxiété.

L'aubépine est la plante anti-stress utilisée dès que celui-ci crée des troubles cardiaques.

Chêne (Quercus robur)
Les propriétés du bourgeon de chêne sont surtout orientées vers le système nerveux et glandulaire.
Le bourgeon de chêne est un stimulant général. Il soutient l'esprit et le moral, surtout lorsque la force vitale est affaiblie. Il exerce une action tonique à divers niveaux de l'organisme, tant physique que psychique.
Il a des propriétés cortisone-like dues à son action sur les glandes corticosurrénales. Cela est particulièrement intéressant pour la régulation du stress et de l'énergie tout au long de la journée.

Ainsi au contraire des autres bourgeons du stress qui ont des actions plus sédatives, le chêne possède une action stimulante permettant une meilleure gestion des évènements stressants de la journée et une élimination de ceux-ci plutôt qu’un blocage.

Il est recommandé dans les dépressions, le surmenage et la fatigue.

Précaution d’utilisation : hypertension

Le chêne apporte force de vie, tranquillité d'esprit et enracinement.
Si la gemmothérapie est une excellente méthode de régulation il n’en reste pas moins que le corps aura besoin de carburant pour se remettre d’une période de fatigue ou stress intense. Il peut être utile de recharger l’organisme en minéraux et vitamines en même temps, avec de la spiruline par exemple.

Cassis (Ribes nigrum)
Le cassis trouve son intérêt dans la gestion du stress, il permet de soutenir des fonctions mises à mal par un stress chronique.
Le bourgeon de cassis :
• stimule l'activité hypophyso-cortico-surrénalienne : il permet de prévenir ou réparer l'épuisement surrénalien consécutif à un stress trop long.
• est immuno-régulateur : il améliore la résistance de l'organisme.
• est un très bon anti-inflammatoire : action intéressante dans le contexte du stress car il entretient voire aggrave l'inflammation.
• potentialise les effets des autres bourgeons pris en association.

Le bourgeon de cassis fait partie des plantes adaptogènes. Il est dénué de toxicité, il a un large spectre d'action et il augmente la capacité générale d'adaptation de l'organisme en agissant sur les système nerveux, endocrinien et immunitaire en même temps.

Précaution d’utilisation : hypertension

Le cassis permet de soutenir l’organisme lors de stress chronique. Il régénère les cortico-surrénales qui vont être affaiblies par épuisement.

Les bourgeons anti-stress peuvent être pris seuls ou en association de plusieurs bourgeons, selon les besoins.

Temps d’utilisation : 3 mois Si leur effet peut se faire sentir bien avant, une durée de 3 mois au minimum est nécessaire pour que le travail de régulation de la gemmothérapie soit suffisamment profond. Dosage 10 gouttes, 1 à 3 fois par jour.
3 fois : en début de cure,
2 fois : personne sensible, stress léger ou 2e mois de cure,
1 fois : 3e mois de cure si les troubles ne sont plus présents.

20 minutes avant les repas, pur ou dans de l’eau.

Sources

• Andrianne, Philippe. Traité de gemmothérapie - La thérapeutique par les bourgeons. Editions Amyris, 2011.
• Dr Ledoux, Franck, et Dr Guéniot, Gérard. La phytoembryothérapie, l’embryon de la gemmothérapie. Collection Primum Non Nocere. Editions Amyris, 2012.
• Dr Tétau, Max. Rajeunir nos tissus avec les bourgeons : Guide pratique de gemmothérapie familiale. 2ème édition. Guy Trédaniel éditeur, 2011.

Publié dans: Thématiques santé
check Produit ajouté à la comparaison