Blog navigation

Dernières publications

La chlorophylle : un « sang vert » aux multiples vertus

454 Vues
Rédigé par
L'Aromathèque Novembre 2019

Popeye l’avait bien compris, si les épinards lui apportent autant de force, c’est grâce à leur teneur en chlorophylle et à son effet « fer-like » ! Aujourd’hui, nous pouvons faire le plein d’énergie en faisant l’économie de toutes ces boites de conserve, sans parler de l’aspect gustatif, puisqu’une gélule de chlorophylle apporte autant que 250g d’épinards...

Qu’est-ce que c’est ?

La chlorophylle est le pigment vert des feuilles. Son étymologie remonte au grec : kloros signifie "vert" et phyllo signifie "feuille".
Botanique La chlorophylle joue un rôle majeur puisqu’elle transforme l’énergie lumineuse en énergie chimique via la réaction de photosynthèse. C’est cette réaction qui permet aux plantes de fabriquer du sucre à partir du gaz carbonique capté dans l’atmosphère et de l’eau.

Structure chimique Par sa structure biochimique, la Chlorophylle ressemble beaucoup à l’hémoglobine du sang humain, et plus précisément à l’hème. Ces deux pigments ont, en effet, la même fonction de transporteur d’oxygène au sein de la plante et du corps. Il s’agit d’un anneau (appelé porphyrine), qui a chélaté (emprisonné) un atome métallique. La chlorophylle présente en son centre un noyau Mg et l’hème un noyau Fer. On surnomme la chlorophylle « le sang vert » en raison de cette analogie avec l’hémoglobine, pigment rouge du sang. Sources de chlorophylle Plusieurs plantes sont particulièrement riches en chlorophylle. C’est le cas de l’Alfalfa ou bien des algues telles que la Spiruline ou la Chlorella...
Ainsi que les légumes verts, épinards en tête ! Néanmoins, la chlorophylle prise par voie alimentaire, sous forme de légumes verts, d’algues, etc., ne peut pas être correctement absorbée, car elle reste enfermée dans les parois cellulosiques cellulaires. (Désolé Popeye !) Il est donc nécessaire de passer par une extraction de la chlorophylle afin d’améliorer son absorption et de la concentrer. On utilise des méthodes douces (ultrason ou CO2 supercritique), à faible température qui préservent ses propriétés. On trouve des extraits d’Ortie, de Luzerne, de Mûrier.

De nombreuses propriétés

La chlorophylle est un réel allié de notre santé : cicatrisante, détoxifiante, assainissante digestive, oxygénante et stimulante du système immunitaire...on ne compte plus ses vertus ! Oxygénation cellulaire La chlorophylle a la capacité, tout comme l’hème, de transporter l’oxygène jusqu’aux tissus. Les conséquences sont : d’une part l’augmentation de la production d’énergie par les cellules (respiration mitochondriale), et d’autre part la stimulation de la cicatrisation (voir plus loin). Effet antianémique Plusieurs études sur l’animal ont montré que l’administration de chlorophylle accompagnée de composés contenant du fer, entraîne une stimulation de la production d’hémoglobine et de globules rouges, utile en cas d’anémie par carence en fer.

(Recherches sur l’anémie provoquée, essais de thérapeutiques expérimentale de Binet et Stunza, 1937) (Bereskov, Petrvas, Isotfva en 1980, Levshin 1958, Kelentri, Fekete Kun 1958, Borisenko, Sofonova 1965). Anti-oxydant La chlorophylle assure un rôle antioxydant grâce à sa structure chimique. En effet, son noyau porphyrine, riche en électrons, piège les radicaux libres, qui sont des molécules très réactives et nocives pour les tissus et les cellules, pouvant même modifier notre ADN et générer des processus de cancérisation. Anti-toxique La chlorophylle protège l’organisme contre les toxiques, notamment les métaux lourds (plomb, mercure, arsenic, cadmium, aluminium…). Son noyau porphyrine est capable de chélater (emprisonner) les métaux lourds, qui prennent la place du Magnésium.

Elle peut aussi désactiver les aflatoxines, qui sont produites entre autres par des moisissures microscopiques sur les noix, graines, ... mal conservés. Elles sont très dangereuses pour le foie et se lient à l’ADN, causant des cancers. Source naturelle concentrée en minéraux La chlorophylle magnésienne extraite de plantes est riche en ions calcium et magnésium, indispensables à la plupart des métabolismes cellulaires. En cure d’un mois, elle a un effet reminéralisant. Assainissant du système digestif La chlorophylle assainit le système digestif, de la bouche au rectum.

Elle améliore le transit à tous les niveaux (œsophage, estomac, intestin grêle, colon), pour un meilleur passage du bol alimentaire réduisant ainsi les gaz, responsables de ballonnements et de douleurs abdominales survenant après les repas.

Elle lutte contre les fermentations mycosiques, très fréquentes du fait de l’usage important des médicaments comme les antibiotiques, les corticoïdes... et de l’alimentation moderne, déséquilibrée, et riche en sucres rapides. La chlorophylle permet de rétablir la flore intestinale, déséquilibrée lors des mycoses (dysbiose), en luttant contre les levures par son effet désacidifiant et oxygénant. On peut l’associer à des probiotiques. Cela permet d’enrayer le muguet de la bouche, les mycoses vaginales … qui sont autant de manifestations de la prolifération digestive du Candida albicans.

La chlorophylle permet de réduire les mauvaises odeurs corporelles (odeurs cutanées, haleine forte, hydrose axillaire ou plantaire, odeurs alimentaires (mauvaise digestion de l'ail par exemple) et odeurs menstruelles de par son action sur les gaz et les toxines. Stimulation des défenses immunitaires Lorsque l’on sait que 80 % de notre système immunitaire réside dans notre intestin, on comprend pourquoi une flore intestinale équilibrée permettra une meilleure défense immunitaire contre tout type de germes. De plus, le corps sera plus prompt à se défendre grâce à sa meilleure oxygénation, permettant de contenir la prolifération des bactéries. Effet cicatrisant La chlorophylle par voie externe est un excellent régénérant de la peau, et notamment des plaies infectées ou nécrotiques. Elle active les fibroblastes, qui sont les cellules qui régénèrent la peau. Elle stimule aussi la prolifération des capillaires, qui vont permettre au sang d’amener oxygène et nutriments pour réparer les cellules. Elle a de plus un effet bactériostatique et neutralise les toxines bactériennes (Staphylocoque doré, Clostridium perfringens, entérotoxines…) qui retardent le processus de cicatrisation dans les plaies infectées.

On peut l’utiliser en cataplasme, avec du miel de manuka pour une application directe sur la lésion, ou même saupoudrer directement la plaie avant de recouvrir d’un pansement.

Par voie orale, la chlorophylle montre des propriétés cicatrisantes similaires sur les ulcères gastriques et duodénaux.

En bain de bouche, elle soigne les ulcérations muqueuses buccales ou gingivales.

Les activités de la chlorophylle

Précautions d’emploi

La Chlorophylle magnésienne est très sûre et non toxique. Attention à bien lire l’étiquette, car la chlorophylle cuprique, plus courante et moins coûteuse, peut s’avérer toxique à moyen terme, compte tenu de sa teneur importante en cuivre.

En raison de ses vertus détoxifiantes, la voie interne est déconseillée pour les femmes enceintes et les enfants de moins de 7 ans. Pour les mêmes raisons, on peut ressentir en début de cure un inconfort digestif.

Ne soyez pas étonné d’observer après un ou deux jours de cure par voie interne… une coloration des selles en vert !

Publié dans: Thématiques santé
check Produit ajouté à la comparaison